Une écoute à partager le temps d'une gare

"Gare aux Pépins !"

ENVIES :

Une envie impérieuse de radicaliser le processus ainsi que les modalités de création. Ici tous les médias artistiques doivent tendre vers un seul et même but : CRÉER DE LA SITUATION. Faire VIVRE aux spectACTEURS une VÉRITABLE EXPÉRIENCE. Les inviter à conscientiser le plus possible, à partir de ce jeu de va-et-vient entre les situations concrètes et les "révélateurs" artistiques, leur situation particulière d’auditeurs-voyeurs dans cet espace-spectacle (qui est tout sauf un spectacle…) du RÉEL, si commun, et si extra-ordinaire, de la vie d’une gare, de ses professionnels, de ses usagers, ses mécaniques et mécanismes…

Côté textu-ELLE, plus que jamais, que cette voix : "ELLE, soit multiple, ne puisse pas s’IDENTIFIER, porteuse de toutes les voix, pas d’IDENTITÉ… ELLE sera aussi bien Simone (la voix de la SNCF), "Fanny" l’ingénue, la voix de la Conscience ou bien celle de la Lectrice. Suggérer des écoutes, orienter des regards, ouvrir des consciences…

Les voix témoignantes seront, elles aussi, moins "documentaires", plus que jamais fragmentées, donnant un autre accès à la SITUATION, ici et maintenant. Elles doivent coller aux lieux et AUX temps. Confrontés à l’impossibilité de baliser en vertical, nous nous essayerons à l’exercice périlleux (mais heureux !!!) du balisage au sol : stickers résistants aux milliers de pas et au ballet matinal des karshers...

<

© 2012-2019 I Espaces Sonores I Stéphane MARIN